100 millions d'euros de débouchés supplémentaires pour les exportateurs français au Maroc en 2018

14.11.2017

La demande additionnelle adressée à la France en provenance du Maroc s’élèvera à +100 millions d’euros en 2018. Euler Hermes estime que les exportateurs français pourront profiter de la résilience de l’économie marocaine pour conquérir de nouvelles parts de marché à l’international.

 
Illustration demande additionnelle Maroc 2018 

« L’année prochaine, l’économie marocaine devrait se montrer relativement résiliente et croître de +3%, après une forte croissance en 2017 (+3,8%) due à un effet de récupération de la production agricole. Cette performance sera soutenue principalement par l’amélioration de la productivité dans le secteur agricole, et par la croissance de la consommation des ménages. Dans ce contexte de stabilité économique et de proximité géographique, le marché marocain offre de réelles perspectives de business à nos exportateurs », explique Stéphane Colliac, économiste en charge de la France et de l’Afrique chez Euler Hermes.


Toutefois, même si l’environnement des affaires est meilleur au Maroc que dans la plupart des autres pays africains1, le risque d’impayé y reste élevé. En effet, les défaillances d’entreprises devraient croître au Maroc de +12% en 2017 et +8% en 2018.


Le Maroc est classé 69ème sur 190 au Classement Doing Business 2018 de la banque mondiale, obtenant ainsi l’un des meilleurs classements des économies africaines

Documents