Plan Juncker : +0,5 point de croissance en moyenne par an pour l’UE d'ici 2022 ?

15.09.2016

Euler Hermes analyse les retombées économiques du Plan Juncker pour l’Union Européenne. Mercredi 14 septembre 2016, la Commission Européenne a annoncé son intention de donner un coup d’accélérateur au Plan Juncker, destiné à soutenir l’investissement en infrastructures (énergies renouvelables, transports, éducation, connectivité, industrie …), et le financement des PME. Ainsi, la capacité financière, la durée de la mission et les objectifs du Fonds Européen pour l’Investissement Stratégique (FEIS) devraient être doublés.

 
Infographie baromètre export 2016 

Via les investissements réalisés par le FEIS, l’objectif du Plan Juncker est désormais de générer 630 milliards d’euros d’investissements en UE d’ici 2022, contre un objectif initial de 315 milliards d’ici 2018. « Ces mesures auront un impact non-négligeable pour l’économie européenne : si le plan Juncker est appliqué dans son intégralité, la croissance de l’UE pourrait être stimulée de +0,5 point en moyenne par an d’ici 2022. », estime Ana Boata, économiste Europe chez Euler Hermes. En 2016 et 2017, Euler Hermes anticipe une croissance économique de +1,6% pour l’Union Européenne.


« Pour la France en particulier, l’investissement potentiellement généré par le plan Juncker pourrait combler le déficit d’investissement engendré par la crise, estimé à environ 30 milliards d’euros, et donner lieu à de nouvelles opportunités d’investissement », ajoute l’économiste.

Jusque-là, le plan a généré 116 milliards d’euros d’investissements au niveau européen, et 200.000 PME européennes ont bénéficié d’un financement.

Documents