Le protectionnisme, une histoire américaine ?

02.03.2018

Découvrez la dernière étude d’Euler Hermes sur le développement du protectionnisme dans le monde. Le leader mondial de l’assurance-crédit revient sur le renforcement du protectionnisme à l’international, en se posant une question : la tendance observée est-elle généralisée ou amplifiée par les velléités protectionnistes d’un nombre limité d’acteurs ?

 
En 2017, 467 nouvelles mesures protectionnistes ont été appliquées à l’échelle mondiale. Le rythme est plus faible que les années précédentes (1 122 nouvelles mesures en 2014, 1 023 en 2015 et 827 en 2016), mais le nombre total de mesures protectionnistes continue de croître.
 

2017 marque le renforcement du protectionnisme commercial américain, avec 90 nouvelles mesures appliquées, contre 84 en 2016 et 86 en 2015. A noter, un usage croissant des taxes à l’importation et des mesures anti-dumping. La Chine et le Canada sont au cœur des préoccupations, ciblés respectivement par 30% et 20% des nouvelles mesures protectionnistes américaines l’an passé.
 

La métallurgie est le 2ème secteur le plus affecté dans le monde par la résurgence du protectionnisme (plus de 500 nouvelles mesures sur les 4 dernières années). Plus d’une barrière sur 3 concernant ce secteur a été appliquée par les Etats-Unis.
 

En Europe de l’Ouest, le Royaume-Uni cherche à attirer les entreprises étrangères sur son territoire en utilisant les levier du financement du commerce et des incitations fiscales.

Sur les 4 dernières années, l’Allemagne et la Suisse figurent parmi les 10 pays les plus protectionnistes dans le monde (respectivement 4ème et 6ème). Les deux pays utilisent le financement du commerce pour promouvoir leurs secteurs forts (machines et équipement, aéronautique en particulier) à l’export.
 

Dans les marchés émergents, les BRICS ont appliqué ¼ des nouvelles mesures sur les 4 dernières années. Dans un contexte de surcapacité agricoles et de faiblesse des prix qui en découle, ces pays cherchent à protéger leur secteur agroalimentaire de la concurrence internationale.