Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

31 grandes entreprises ont fait défaillance en France en 2020, soit une hausse de +55% par rapport à 2019

14/01/2021
Selon Euler Hermes, 31 entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 50 millions d’euros ont fait défaillance en France l’année dernière. Un chiffre conséquent, en nette progression de +11 cas par rapport à 2019 (+55%). Le leader mondial de l’assurance-crédit estime que le chiffre d’affaires cumulé de ces entreprises défaillantes atteint 6,3 Mds EUR en 2020, soit une hausse de +69% par rapport à 2019. Comment expliquer une telle hausse ?

« De nombreuses grandes entreprises sont entrées dans la crise en situation de fragilité financière, avec des marges sous pression et un endettement élevé, particulièrement dans les secteurs qui ont été les plus affectés par l’épidémie. Les différentes mesures sanitaires appliquées tout au long de 2020 (confinement, couvre-feu, restrictions), bien que nécessaires pour protéger la population, les ont entrainé en situation de défaillance », décrit Maxime Lemerle, Directeur des recherches sectorielles chez Euler Hermes.

La distribution, les services et l’agroalimentaire parmi les plus affectés

Le secteur de la distribution a été particulièrement affecté par ce phénomène, avec 9 défaillances de grandes entreprises observées en France en 2020 (+5 cas par rapport à 2019). Le chiffre d’affaires cumulé de ces entreprises défaillances atteint 2,6 Mds EUR, soit 40% du total des grandes défaillances constatées en France. Les services n’ont pas été épargnés, également avec 9 grandes défaillances en 2020 (+7 cas) représentant un chiffre d’affaires cumulé de 1,5 Md EUR. L’agroalimentaire complète le podium, avec 5 grandes défaillances observées en France en 2020 (+5 cas) représentant un chiffre d’affaires cumulé de 0,6 Md EUR.

Gare à l’effet domino

« Ce qui est inquiétant avec cette recrudescence des grandes défaillances, c’est qu’elle implique un fort risque de défaillances en chaînes. Les plus petits fournisseurs, souvent dépendants de quelques gros clients, pourraient souffrir des difficultés rencontrées par leurs principaux partenaires commerciaux. De quoi anticiper un renforcement du risque d’impayés en France en 2021 et 2022 », ajoute Maxime Lemerle.

Le nombre total de défaillances a reculé en 2020 en France, mais il s’agit d’une évolution purement mécanique et statistique, qui ne reflète pas la réelle santé financière des entreprises. Selon Euler Hermes, le nombre total de défaillances d’entreprises devrait repartir à la hausse en France lors des deux prochaines années. Euler Hermes estime que 50.000 entreprises feront défaillance en France en 2021, et plus de 60.000 en 2022.