📱 01.84.11.50.54
📱 01.84.11.50.54

En 2020, l’économie mondiale ralentit à +2,4%, la croissance française stagne à +1,2%

15/01/2020

Selon Euler Hermes, l’économie mondiale a connu un ralentissement en 2019. Chahutée par les turbulences commerciales et de nombreuses incertitudes politiques, la croissance économique mondiale atteint seulement +2,5% en 2019, après +3,1% en 2018. La situation aurait pu être pire : l’économie mondiale serait entrée en récession sans de nombreuses et importantes interventions de la part des banques centrales.

Côté français, un ralentissement a également été enregistré : la croissance économique française a décéléré à +1,2% en 2019 après +1,7% en 2018. Les tensions sociales ont pesé sur la confiance des ménages, dont la consommation a stagné (+0,1 point de croissance par rapport à 2018) et l’investissement ralenti (-0,8 point). A noter également une importante décélération des exportations tricolores l’année passée (-1,5 point de croissance), à mettre au crédit du ralentissement des échanges internationaux et de l’activité mondiale.

Quelles perspectives pour l’économie mondiale en 2020 et 2021 ?

Selon Euler Hermes, 2020 sera à nouveau synonyme de ralentissement pour l’économie mondiale, qui devrait rester bloquée sous la barre des +3% pour la 2ème année consécutive (+2,4%). Une légère accélération est attendue en 2021 (+2,8%), mais elle sera toutefois insuffisante pour revenir aux niveaux de 2016 (supérieur à +3%). Le contexte d’incertitudes politiques, commerciales et sociales influence fortement les perspectives économiques internationales.

« Cette année encore, le risque politique demeurera fort à l’échelle internationale. Même si le Brexit semble en passe d’être résolu, les élections américaines se profilent et leur issue reste incertaine. De même, les tensions commerciales ne devraient pas s’amoindrir, et pèseront encore sur les échanges internationaux. Enfin, de nombreux foyers de tensions sociales perdurent en Amérique Latine, au Moyen-Orient et même en Europe », analyse Alexis Garatti, Directeur de la recherche économique d’Euler Hermes.

En France, la croissance stagnera en 2020 (+1,2%). Elle sera toutefois supérieure à la croissance moyenne de la zone euro (+1%). « Le plan de relance du gouvernement français en soutien aux ménages et une moindre sensibilité du cycle français aux perturbations d’origines externes expliquent cette résilience », développe Alexis Garatti. Ce retour à la stabilité n’augure pas d’accélération majeure par la suite : la croissance française n’atteindra que +1,4% en 2021. L’essoufflement des relais de croissance, comme l’investissement non résidentiel par exemple, empêchera l’économie française de rebondir plus rapidement.

8 facteurs à surveiller en 2020 et 2021

Quels seront les enjeux des deux prochaines années à l’échelle internationale ? Euler Hermes pose les 8 questions qui détermineront le profil de l’économie mondiale en 2020 et 2021.

  1. Le risque d’impayés va-t-il encore se renforcer ?
  2. Les tensions commerciales sino-américaines vont-elles s’apaiser ?
  3. Quelle issue pour les élections américaines, et quelles conséquences économiques ?
  4. Le ralentissement économique chinois s’arrêtera-t-il un jour ?
  5. Peut-on espérer une accélération de la croissance économique en zone euro à court terme ?
  6. Les politiques monétaires sauveront-elles encore l’économie mondiale en 2020 et 2021 ?
  7. Vers un virage dans les politiques budgétaires suite aux nombreuses contestations sociales ?
  8. Demande domestique ou demande externe : quels consommateurs viser pour les entreprises ?

Pour découvrir les prévisions d’Euler Hermes sur ces questions, consultez l’étude complète !