📱 01.84.11.50.54
📱 01.84.11.50.54

Euler Hermes et iBanFirst s’associent pour offrir une source alternative de financement aux entreprises françaises

Euler Hermes, leader mondial de l’assurance-crédit et iBanFirst, plateforme de gestion des paiements internationaux en devises, unissent leurs forces, leurs savoirs et leur expertise pour apporter une nouvelle offre de financement aux entreprises françaises commerçant à l’international. Il s’agit d’une offre de prêts court-terme qui permettra à ces entreprises de bénéficier de financements pour leur permettre de payer leurs fournisseurs étrangers.

Une nouvelle corde à l’arc de la fintech iBanFirst

Depuis 2013, iBanFirst fournit aux entreprises qui commercent à l’international une plateforme web de services financiers qui combine expertise technologique, financière et réglementaire. Initialement, iBanFirst proposait deux services : la gestion de transactions en devise étrangère et la couverture du risque de change. Pour aller plus loin dans la démarche, la fintech a souhaité étoffer son offre, et proposer un service de financement destiné aux importateurs français. Pourquoi se concentrer sur cette catégorie d’entreprises ?

« Quand une entreprise française doit payer ses fournisseurs étrangers, elle est souvent soumise à des pressions de trésorerie, n’ayant pas encore encaissé par ailleurs les rentrées de fonds associés à la revente des produits importés. Le financement de ces factures à payer est souvent difficile à obtenir auprès des établissements financiers traditionnels », explique Pierre-Antoine Dusoulier, CEO et fondateur d’iBanFirst.

Partant de ce constat, iBanFirst a développé une offre de financement import. Il s’agit d’une offre de prêts court-terme qui permettra aux importateurs français de payer leurs fournisseurs étrangers à temps, ou même en avance.

« Le principe est simple. Une entreprise française nous sollicite pour obtenir un crédit destiné à payer une facture d’un fournisseur étranger (ou un acompte à la commande). Nous lui accordons rapidement un prêt qui lui permet de régler cette facture ou cet acompte, et donc de renforcer la relation de confiance avec son fournisseur. Il dispose ensuite d’un délai pouvant aller jusqu’à 150 jours pour nous rembourser le montant emprunté », détaille Patrick Mollard, COO chez iBanFirst.

L’expertise et la solidité d’Euler Hermes pour assurer le succès de cette nouvelle offre

En accordant un crédit à une entreprise, iBanFirst s’expose de fait au risque de non-remboursement du prêt accordé et doit donc au préalable s’assurer de sa solvabilité. En ce sens, iBanFirst a souhaité s’associer à un expert du risque d’impayé, suivant au quotidien l’évolution de la santé des entreprises.

La fintech a décidé de collaborer avec Euler Hermes afin de permettre la sécurisation de cette offre de financement alternatif. Le leader mondial de l’assurance-crédit assure ainsi iBanFirst contre le risque de non-remboursement des prêts accordés aux importateurs français, et lui fait bénéficier de son expertise en matière de comportement de paiement et de santé financière des entreprises.

« Chez Euler Hermes, nous surveillons plus de 80 millions d’entreprises dans le monde entier. Nous sommes ainsi en mesure d’évaluer la santé financière d’une entreprise et sa solvabilité à un instant T avec une grande précision. Nous disposons d’un large réseau d’experts du risque qui vont chaque jour à la rencontre des dirigeants d’entreprise pour faire le point sur leur situation financière, leurs perspectives commerciales et leurs ambitions stratégiques. Cette granularité nous permet d’aiguiller les nouveaux acteurs du financement, dont la plateforme web iBanFirst, dans leur politique de décision de crédit », expose Eric Lenoir, Président du Comité Exécutif d’Euler Hermes France.

Le partenariat entre Euler Hermes et iBanFirst permet de proposer une solution de financement innovante. A l’ouverture d’un dossier de prêt pour une entreprise, IbanFirst vérifie auprès d’Euler Hermes la possibilité de couvrir le financement lié au paiement des factures. Dans le cadre de la garantie accordée par Euler Hermes, iBanFirst peut décider d’octroyer des financements pour le paiement des factures. En cas de non-remboursement du prêt par l’entreprise après le délai convenu, Euler Hermes se charge du recouvrement de la somme due, et le cas échéant, de l’indemnisation de la perte subie par IbanFirst.

« Il s’agit d’une innovation produit de premier plan pour Euler Hermes : c’est la première fois que nous délivrons une couverture contre le risque d’impayé dans le cadre de l’octroi d’un crédit court-terme, corrélé au paiement d’une facture. Nous sommes ravis, en devenant l’assureur-crédit de la plateforme de financement iBanFirst, de contribuer au développement d’une offre de financement alternative pour les entreprises françaises. C’est un pas supplémentaire dans notre stratégie de transformation digitale », ajoute Gilles Porte, Responsable des partenariats digitaux d’Euler Hermes France.

Une solution née d’une logique collaborative, initiée par AU Group

Il est important de noter que le développement de ce service d’iBanFirst est le fruit d’une logique collaborative. Euler Hermes et iBanFirst ont été mis en relation par AU Group, 1er courtier indépendant spécialisé dans la garantie, le financement et la gestion du credit clients en France et à l’international.

Euler Hermes, iBanFirst et AU Group ont ensuite échangé durant plusieurs semaines afin de construire le dispositif le plus efficace pour protéger la fintech contre le risque de non-remboursement. Avec en ligne de mire, un double objectif commun : (i) aider les entreprises françaises à obtenir du crédit sous une nouvelle forme, de manière simple, rapide et digitale ; (ii) lever les barrières qui se dressent sur le chemin des entreprises françaises en instaurant des relations de confiance avec leurs partenaires étrangers.