📱 01.84.11.50.54
📱 01.84.11.50.54

Une hausse du prix du pétrole de 10% coûterait 0,3 point de marge aux entreprises françaises en 2019

Bonne nouvelle pour les entreprises françaises… mais jusqu’à quand ? Leurs marges ont rebondi de +1,6 point au 1er semestre 2019, confirmant ainsi leur rebond du premier trimestre. A 33,1%, elles se rapprochent de leur niveau d’avant-crise de 2007 (33,4%). Comment expliquer cette performance ? Stéphane Colliac, économiste en charge de la France chez Euler Hermes, justifie :

« Les marges des entreprises françaises dépassent enfin le seuil des 33%, ce qui est une excellente nouvelle. Cette évolution positive marquée trouve sa source en majeure partie dans la bascule du CICE en cotisations sociales, mais également dans la baisse du prix du pétrole intervenue en fin d’année dernière. »

Une hausse prononcée, mais fragile ?

Euler Hermes, le leader mondial de l’assurance-crédit, appelle toutefois à la prudence. En effet, les évènements récents touchant le secteur pétrolier pourraient conduire à une remontée des cours de l’or noir. Une telle situation alourdirait la facture énergétique des entreprises françaises, et affecterait directement leurs marges.

« La hausse des marges des entreprises françaises au S1 2019 a été forte, mais elle reste fragile. Nous estimons qu’en moyenne, une hausse du prix du pétrole de +10% coûterait 0,3 point de marge aux entreprises françaises. Ces dernières retomberaient alors sous les 33%, à 32,8% », analyse Stéphane Colliac.

La rentabilité des entreprises française s’améliore donc en tendance, mais reste encore fragile et soumise aux variations du prix du pétrole.