Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

La reprise se précise, mais elle sera lente et progressive

23/04/2021
Après une année 2020 de fortes perturbations économiques, l’investissement des entreprises repartira-t-il de l’avant dès cette année ? C’est la question que se sont posés les experts Euler Hermes dans leur dernière étude. Selon le leader mondial de l’assurance-crédit, avec l’assouplissement progressif des restrictions sanitaires, la demande devrait rebondir et l’utilisation des capacités productives des entreprises retrouver prochainement son niveau d’avant-crise. De quoi pousser les entreprises à investir plus pour saisir les opportunités de la reprise et compenser les pertes de 2020 ?
  • Euler Hermes estime que le retrait progressif des mesures sanitaires et le retour à la normale des taux d’utilisation des capacités productives provoqueront un boost à court-terme de l’investissement des entreprises. Ce boost s’élèvera à +18,4% au Royaume-Uni, à +5,7% en Italie, à +5,4% en France, à +4% aux Etats-Unis et à +2,5% en Allemagne. Ce rebond de l’investissement des entreprises sera conditionné au maintien des taux d’intérêts à un niveau bas.
  • Malgré ce rebond à court terme, il faudra environ 4 ans pour que l’investissement des entreprises retrouve ses dynamiques de croissance d’avant-crise. Outre l’amélioration de la situation sanitaire et de la productivité, la croissance de l’investissement des entreprises à moyen-terme dépendra de l’évolution de la pression fiscale sur les entreprises, de la dynamique d’investissements publics et des conditions d’accès au crédit.
  • Selon Euler Hermes, les Etats-Unis seront les premiers à retrouver leurs niveaux d’avant-crise, avec une croissance moyenne de l’investissement des entreprises de +7,4% par an sur la période 2021-2024. Suivent le Royaume-Uni (+7,1%), la France (+5,1%) et l’Allemagne (+5%). Le tableau ci-dessous présente les prévisions Euler Hermes de croissance annuelle de l’investissement des entreprises pour les pays mentionnés :
 
  • Mais attention au cycle de remboursement de la dette, qui pourrait ralentir le rebond de l’investissement des entreprises. Les conditions de crédit pourraient être resserrées pendant la phase de reprise de l’activité économique, et le niveau d’endettement des entreprises, déjà très élevé, pourrait limiter leur accès aux financements. En France, le déclenchement d’une phase de remboursement de la dette des entreprises à partir du S2 2022 pourrait affecter l’investissement des entreprises à hauteur de -6 Mds EUR, soit -2 points de croissance à horizon 2024.
  • A plus long terme, la dynamique de croissance économique et l’accumulation d’épargne financière des ménages seront essentielles pour soutenir la croissance de l’investissement des entreprises. Selon Euler Hermes, à long terme, une croissance de l’activité économique de +1% génère une croissance de l’investissement des entreprises de +1,25%. De plus, Euler Hermes estime qu’à long terme, une croissance de l’épargne financière des ménages de +1% génère une croissance de l’investissement des entreprises de +0,4%. Concrètement, en France, une hausse de l’épargne financière (hors dépôts bancaires) des ménages de +100 Mds EUR engendrerait une hausse de l’investissement des entreprises de +2,5%, soit +3,7 Mds EUR.