Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

Besoin en fonds de roulement : un indicateur à ne pas négliger

12/10/2021
Blog > Croissance d'entreprise > Besoin en fonds de roulement : un indicateur à ne pas négliger

Connaissez-vous votre besoin en fonds de roulement pour gérer votre entreprise ? Plus vous êtes obligé de dépenser de l'argent pour couvrir vos besoins d’exploitation, moins vous disposerez de trésorerie et de marge de manœuvre pour saisir des opportunités, comme étendre votre gamme de produits pour répondre à la nouvelle demande. Cet article s'attache à présenter la manière d'évaluer le besoin en fonds de roulement et ses implications pour votre entreprise.

Pourquoi le fonds de roulement est-il essentiel ?

Le fonds de roulement est l'huile qui permet aux rouages financiers de votre entreprise de fonctionner et la meilleure garantie de votre autonomie financière, sans recours au prêt bancaire. Il représente ses ressources stables, celles dont elle peut se prévaloir. Plus concrètement, le fonds de roulement représente la somme dont dispose l’entreprise pour payer ses fournisseurs, ses employés et l’ensemble de ses charges de fonctionnement, en attendant d’être rémunérée par ses clients. D’un point de vue comptable, le fonds de roulement désigne la différence entre les ressources à long terme de l’entreprise (capitaux permanents) et son actif immobilisé.

Un fonds de roulement trop faible peut être le signe des problèmes de liquidité ; à l'inverse, un fonds de roulement trop important suggère une utilisation inefficace des actifs pour augmenter votre chiffre d’affaires.

La question est de savoir si vous accumulez les liquidités et maintenez un fonds de roulement solide ou si celui-ci reste assez bas pour profiter des opportunités ? Trouver le juste équilibre entre actifs et passifs n'a pas été chose aisée pendant la crise sanitaire. Aussi prometteuses soient vos perspectives, votre entreprise risque la faillite si vous n'êtes pas en capacité de régler les factures ; de la même manière, votre entreprise risque de périr à long terme faute d'investissement.

Connaître le besoin en fonds de roulement de votre entreprise peut vous aider à trouver cet équilibre.

Comment évaluer son besoin en fonds de roulement ou BFR ?


Qu'est-ce que le besoin en fonds de roulement ?

Le besoin en fonds de roulement est donc un indicateur financier qui définit la somme à financer pour couvrir les coûts du cycle de production, les prochaines dépenses d'exploitation et le remboursement des dettes non financières. En d'autres mots, il indique le montant nécessaire pour financer l'écart entre les paiements aux fournisseurs et les paiements des clients. En effet, il y a souvent un décalage entre les dépenses et les entrées d’argent au sein d’une entreprise.

Calcul du besoin en fonds de roulement

Les principaux éléments qui intègrent la formule du besoin en fonds de roulement sont les créances clients (mesurées par le DSO , « Days Sales Outstanding » ou délai moyen de paiement des clients), les stocks (mesurés par le DIO, « Days Inventory Outstanding ») et les dettes fournisseurs (mesurés par le DPO, « Days Payable Outstanding »).

Logiquement, le besoin en fonds de roulement se calcule d'après la formule suivante :

BFR = Stocks + Créances Clients – Dettes Fournisseurs.

Comprendre les variations du besoin en fonds de roulement

Si vous cherchez à mesurer votre besoin en fonds de roulement, commencez par examiner les éléments qui le composent. Une hausse du BFR provient soit d’une hausse de l’argent « dehors » matérialisée par des stocks plus importants et/ou une hausse des retards clients soit d’une accélération des paiements aux fournisseurs et inversement.

Une augmentation du BFR signifie généralement que l'entreprise consacre une grande partie de ses ressources financières uniquement à la gestion de l'activité. Elle dispose donc de moins de liquidités pour poursuivre d'autres objectifs tels que le développement de nouveaux produits, le développement géographique, les acquisitions, la modernisation ou la réduction de la dette. Plus votre besoin en fonds de roulement est élevé, plus vous avez des difficultés à réaliser des investissements en prévision de l'avenir. La moindre variation du besoin en fonds de roulement est donc à surveiller de près !

Le ratio de fonds de roulement : un autre indicateur clé

Autre indicateur de la capacité de votre entreprise à payer ses dettes courantes avec ses actifs courants, le ratio de fonds de roulement (encore appelé ratio de liquidité). Cependant, à la différence du besoin en fonds de roulement qui est strictement exprimé en nombre de jours, le ratio de fonds de roulement est un pourcentage mesurant la part de l’actif courant de votre entreprise par rapport à son passif courant.

Un bon ratio de fonds de roulement se situe entre 1,5 et 2, signe que le bilan financier de l'entreprise est sain en termes de liquidité. Un ratio inférieur à un est mauvais signe et signale d'éventuels problèmes de liquidité en perspective . Seule exception, les entreprises en capacité de générer très rapidement de la trésorerie et de vendre des produits à leurs clients avant de payer leurs fournisseurs ont un fonds de roulement négatif.

« Si le fonds de roulement est un indicateur clé, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à améliorer leur fonds de roulement et, in fine, leur trésorerie en recourant à des financements structurés comme l’affacturage et l'affacturage inversé. Face à ces montages financiers techniques, l’analyse du fonds de roulement demande davantage d’attention et de rigueur comme l’a récemment illustré la faillite de la société de services financiers, Greensill Capital », met en garde Philippe Vammale, Responsable des risques chez Euler Hermes France.

Quelle menace pèse sur votre fonds de roulement ?

La menace la plus importante pour votre besoin en fonds de roulement réside dans les retards de paiement mesurés par le DPO. Les retards de paiement peuvent obliger de nombreuses entreprises à puiser dans leur fonds de roulement pour payer les factures dans les meilleurs délais. De fait, les retards de paiement sont la principale cause des défaillances.

« L'argent est roi et la trésorerie reste et restera le nerf de la guerre », affirme Philippe. « 25 % des défaillances d’entreprises font suite à des cessations de paiements. Il est donc essentiel que les entreprises gèrent leur trésorerie avec rigueur ».

Il s'agit par exemple de surveiller les paiements des clients en demandant un accusé de réception des factures envoyées et d'assurer le suivi des rappels lorsque les dates de paiement ont été dépassées. Il convient néanmoins de faire preuve de souplesse avant d'engager des actions en justices coûteuses et de rester en bons termes avec le client.

Veiller à la croissance future de l’entreprise

L'année dernière, les liquidités provenant des mesures de relance du gouvernement et des aides fiscales ont injecté dans l'économie des liquidités indispensables et ont contribué à maintenir les entreprises à flot. Les prêts aux petites entreprises à des conditions avantageuses leur ont permis de profiter de l'environnement de taux bas et de se moderniser, d'investir dans des projets ou de faire des acquisitions qui garantiront leur rentabilité future.

Avant de sauter le pas de l'investissement, faites appel à des experts de l'analyse opérationnelle et des risques pour vous aider à trouver l’équilibre entre un excès d'agressivité par peur de rater une occasion (syndrome FOMO) et un excès de prudence, au risque d’être dépassé par la concurrence. De plus, la reprise pourrait être différente d’un pays à l’autre, un facteur à garder à l’esprit au moment de choisir vos cibles d’investissement. Par exemple, un assureur-crédit expérimenté peut vous conseiller et vous aider à prendre les meilleures décisions en toute connaissance de cause.

Parfaitement consciente de la moindre variation de son besoin en fonds de roulement, votre entreprise pourra ainsi se dégager des marges de manœuvre, se projeter dans l'avenir et assurer sa croissance future.

Pour plus de conseils sur la surveillance financière de l'entreprise, téléchargez notre ebook : Dynamiser l'analyse des performances financières