Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

L’effet domino, une redoutable réaction en chaîne

21/02/2021
Blog > Impayés & Risque client > L’effet domino, une redoutable réaction en chaîne

L’effet domino symbolise une redoutable réaction en chaîne  : si un client devient insolvable et ne peut pas régler ses factures, ses fournisseurs risquent de se retrouver à leur tour en difficulté, entraînant alors leurs propres partenaires. 
Il n’y a pas de bonne raison d’être payé en retard !

Tandis que l’année 2020 a vu les impayés reculer suite à l’action massive des États pour soutenir l’économie, ces mesures ont permis à de nombreuses entreprises mises en difficulté par la crise sanitaire d’échapper pour un temps à l’insolvabilité. Le calme avant la tempête ?

C’est malheureusement un scénario prévisible. Selon les analyses économiques, cela pourrait entrainer une hausse des défaillances de 25 % en 2021, par rapport à l’année précédente. Le niveau de risque d’insolvabilité tient en effet à l’impact économique et social de la pandémie sur certains secteurs : transport et matériel aérien, hôtellerie, vente au détail de produits non-alimentaires, sont aujourd’hui les plus touchés. Mais il varie aussi d’un pays, voire d’une région à l’autre.

Lorsque l’on se retrouve face à la défaillance d’un client, il est souvent très difficile de récupérer ses impayés, en particulier si l’on ne possède pas d’assurance-crédit. Pendant ce temps-là, la trésorerie fond. Les problèmes s’accumulent, et pas seulement du côté des clients : si un fournisseur devient insolvable, l’entreprise risque une interruption de sa chaîne d’approvisionnement… et de se retrouver empêchée d’honorer les contrats qui la lient à ses propres clients.

Comment se protéger de l’effet domino des défaillances ? A moyen terme, c’est dans la campagne de vaccination que réside la clé d’une relance de la consommation et des investissements. A court terme, des mesures peuvent être prises par les entreprises pour se protéger des défaillances en cascade : identifier les clients à risque, analyser et noter ce risque, surveiller ses évolutions, et conduire des actions préventives.

Lorsqu’il s’agit de gérer son compte clients, la meilleure solution dépend des besoins et des circonstances. Mais dans la période qui s’annonce, l’assurance-crédit reste la solution la plus complète et la plus rassurante pour garantir son risque, et protéger sa croissance.