Il n’y a pas de bonne raison d’être payé en retard !

27/01/2020
Blog > Impayés & Risque client > Il n’y a pas de bonne raison d’être payé en retard !

Les excuses pour ne pas payer ses factures en temps et en heure sont au moins aussi nombreuses que les mois de l’année. Mais les conséquences demeurent toujours les mêmes…
Il n’y a pas de bonne raison d’être payé en retard !

Les retards de règlements continuent à être la plaie des services comptables – et le boulet des BFR. La France fait toujours partie des 10 pays où les délais de paiement sont les plus longs, avec un DSO (encours clients exprimés en jours de chiffres d’affaires) de 73 jours contre 64 jours à l’échelle mondiale, d’après la dernière étude Euler Hermes sur le sujet.

Ces retards tirent sur la trésorerie des fournisseurs, et leur coût financier s’avère considérable : pas moins de 19 milliards en 2018, d’après l’Observatoire des délais de paiements de la Banque de France ! Ils entrainent aussi des frais supplémentaires de relances, de discussions, de recouvrement… sans compter le temps perdu.

Et parfois pire. À fin octobre 2019, le cumul sur 12 mois du nombre de défaillances d’entreprises s’élevait à 51.890 (source : Banque de France). Or, selon l’Observatoire des délais de paiement, 25% des faillites de TPE-PME en France sont dues à des retards de paiement…

De nouvelles solutions existent pour être sûr d’être payé à l’échéance, sans devoir gérer l’imagination plus ou moins fertile des mauvais payeurs. Une raison de plus pour s’intéresser à l’assurance-crédit !

Euler Hermes est le leader mondial des solutions d’assurance-crédit en France et à l’international. Pour protéger votre trésorerie, nous analysons pour vous la situation financière de plus de 83 millions d’entreprises.