Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

Régler les indicateurs financiers pour anticiper le risque de défaut de paiement

14/09/2021
Blog > Croissance d'entreprise > Régler les indicateurs financiers pour anticiper le risque de défaut de paiement

Les mesures mises en place dans le monde entier pour enrayer la propagation du virus ont mis à l'arrêt l'activité économique. Les échanges commerciaux ont pâti des arrêts et reprises successifs, ce qui a fait bondir le risque de défaut de paiement et le risque de défaillance.

Un mauvais payeur peut avoir des conséquences dramatiques sur votre entreprise. Vous pourriez donc être confronté à un défaut de paiement avec vos fournisseurs, et ce même si votre carnet de commande est bien rempli. Quels indicateurs financiers suivre pour écarter ce risque ?

Protéger les revenus en période de la crise sanitaire

Préserver ses liquidités n'aura jamais été aussi vital. Parmi tous les indicateurs clés à suivre, le plus important est incontestablement le chiffre d’affaires. Le chiffre d'affaires, ou ventes, désigne les produits perçus au titre des activités ordinaires et des autres activités de l'entreprise.

La crise n’a pas touché tous les secteurs de la même façon : certains, comme l'agroalimentaire , ont vu leurs chiffre d'affaires se maintenir, tandis que d’autres, comme le tourisme, l’aéronautique, la restauration et l’hébergement, ont subi de lourdes pertes. Dans le même temps, des secteurs tels que les technologies de l'information et l’amélioration de l’habitat ont largement bénéficié des effets du confinement et ont réussi à faire progresser leur chiffre d'affaires.

Quel que soit votre secteur d’activité , la phase de sortie de crise devrait vous inciter à réfléchir de manière approfondie sur la bonne stratégie à adopter. Même les secteurs à première vue les plus épargnés jusqu’à présent doivent se tenir prêts à affronter à l’avenir un environnement radicalement différent. Par exemple, les entreprises doivent surveiller les innovations de la concurrence et s'armer contre les revers du marché.

Conseil : la crise a changé la donne. Pas seulement pour vous, mais aussi pour vos clients, vos fournisseurs et vos concurrents. Ainsi, il est important de regarderles tendances de votre chiffre d'affaires dans votre écosystème économique.

Suivre la liquidité de votre entreprise pour se projeter dans l’avenir

Les professionnels de la finance sont catégoriques à ce sujet : une gestion saine des liquidités de l'entreprise est un gage majeur de fiabilité, de liberté et d'agilité pour votre entreprise. Suivre la liquidité, c’est surveiller en permanence l’évolution des flux financiers liés à vos activités.

Le ratio de liquidité est un des indicateurs les plus importants car il vous permet à tout moment d’apprécier la solvabilité à court terme de votre entreprise. Il mesure les obligations à court terme et les flux de trésorerie et détermine votre capacité à payer vos dettes courantes sans lever de capitaux externes.

Le ratio de liquidité repose sur plusieurs indicateurs, parmi lesquels les actifs, les stocks, les dettes et les créances clients. S'il est possible de prévoir les variations des actifs, des stocks et des dettes, il n'en va pas de même des créances clients, c’est-à-dire le montant total des factures dues par les clients. Le moindre défaut de paiement de la part de votre principal client pourrait déclencher une réaction en chaîne aux effets pernicieux.

En cas de cessation d’activité d’un de vos partenaires, vous pourriez être dans l’incapacité de payer vos fournisseurs, qui pourraient être contraints à leur tour de retarder les paiements dus à leurs propres fournisseurs. L’assurance-crédit peut vous aider à préserver votre trésorerie et éviter les créances douteuses. Elle couvre vos créances de moins de 12 mois contre des risques commerciaux et politiques imprévus (faillite de clients, modification des réglementations en matière d'importations et d'exportations, etc.) et vous indemnise en cas de créances irrécouvrables.

Conseil : les chiffres sont le point de départ du dialogue avec les clients. Si vous constatez des anomalies au niveau de vos créances, contactez le client en question sans tarder. Vous pouvez travailler ensemble pour convenir d’un plan de paiement à court ou long terme. Prendre contact avec le client dès les premiers signes de faiblesse vous évitera d'aller au-devant de grosses difficultés. Mieux encore, ce dialogue contribue à établir des relations de confiance à long terme avec vos clients, même en cas de retards de paiement ou de factures impayées.

Pour plus de conseils sur la surveillance financière de l'entreprise, téléchargez notre ebook.