Les nouvelles compétences des DAF

04/08/2020

Blog > Impayés & Risque client > Les nouvelles compétences des DAF

Les temps changent et le top management évolue vers plus de transversalité, en élargissant les rôles et les compétences pour servir le business. De nos jours, le rôle d’un directeur financier a évolué vers plus de stratégie et de synergies avec l’ensemble des entités.

Notre enquête intitulée DAF, quelles perspectives pour l’avenir met en lumière ces évolutions. Menée initialement en février 2020, elle a été suivie en mai 2020 d’une seconde enquête prenant en compte l’impact de la pandémie de Covid-19.

Ce qui définit le DAF “de demain”

Dans le cadre de cette enquête, nous avons demandé aux responsables financiers comment ils se percevaient – en leur demandant de s’identifier à l’un des quatre profils suivants, chacun ayant une combinaison spécifique de responsabilités, de compétences et d’attitude.

Alors que “l’expert” peut être considéré comme le rôle plus traditionnel du DAF, seuls 22% des répondants se placent dans cette catégorie. En effet, la majorité des directeurs financiers estiment que le profil “stratège” est celui qui les décrit le mieux, avec 48% des réponses.

La place du DAF dans l’entreprise

Les directeurs financiers de demain se considèrent donc principalement comme « stratège » ayant un rôle plus stratégique et une vision à long terme. Ils assument la responsabilité de la croissance globale des activités de l’entreprise, quitte à être capable de se substituer parfois au PDG si cela est nécessaire.

Comme le commente Markus Schneider, DAF de Kerberos Management, en Allemagne : « Cela ne devrait pas poser le moindre problème si jamais le PDG disait : “Je pars pendant 4 semaines, ou je suis confiné, ou je suis en quarantaine”. Le DAF doit être en mesure de reprendre ce rôle ».

Enfin, avec l’utilisation grandissante de la technologie dans toutes les fonctions de l’entreprise, il est intéressant de constater que seuls 20 % des répondants se considèrent comme des innovateurs. Cependant, lors de nos échanges avec les directeurs financiers dans le cadre de l’étude, certains ont parlé de leur souhait d’être considéré comme des “innovateurs” ou des “facilitateurs”. Il est révélateur qu’aucun d’entre eux n’ait exprimé le souhait d’être considéré comme un “expert”. Cela peut s’expliquer par le fait que les compétences associées au profil “expert” sont considérées comme allant de soi pour tout dirigeant financier.

Quelle que soit l’évolution stratégique ou innovante de leur rôle, les directeurs financiers ne perdent pas de vue la compétence essentielle qui consiste à suivre les performances financières de l’entreprise. Une compétence particulièrement importante en situation de crise, comme lors de la pandémie de Covid-19.

Le rôle traditionnel du directeur financier, cantonné à la planification financière et à la gestion des budgets, continuera donc à évoluer pour englober la prise de décisions stratégiques, la maîtrise des nouvelles technologies et la vision 360° des activités de l’entreprise.