3 stratégies pour limiter le risque d’impayés suite à la crise Covid-19

27/07/2020

Blog > Impayés & Risque client > 3 stratégies pour limiter le risque d’impayés suite à la crise Covid-19

La pandémie de Covid-19 a changé le monde tel que nous le connaissons et exacerbé certaines situations. Aujourd’hui plus que jamais, la prise en compte du risque client sera un facteur clé pour éviter la défaillance et sortir de la crise.

Notre étude 2020 intitulée DAF, quelles perspectives pour l’avenir ? met en lumière certains défis auxquels les fonctions financières sont confrontées et révèle les principales préoccupations des DAF pour les années à venir.

Le risque client représente la plus grande menace

Nous avons mené deux enquêtes auprès des directeurs financiers concernant leurs perspectives d’avenir ; l’une avant et l’autre après la propagation du Covid-19 en Europe. Dans les 2 cas, les réponses montrent que les impayés sont de loin la première priorité des directeurs financiers – devant d’autres préoccupations telles que les cyberattaques ou la baisse du volume de ventes.

  • Avant le Covid-19, 47% des répondants – tous secteurs et tailles d’entreprises confondus – considéraient que le risque client avait eu un impact sur leur entreprise au cours de l’année 2019. Suite à la crise Covid-19, nous avons réinterrogé les DAF et cette fois-ci, 65% des répondants considéraient les impayés comme un risque ayant impacté leur business au cours des deux derniers mois.
  • De même, avant la crise Covid-19, 44% ont déclaré que les impayés étaient monnaie courante. Après le début de la crise, la situation s’est intensifiée, une entreprise sur dix ayant connues plusieurs incidents par jour au cours des mois de mars et avril, et 65% ayant fait l’objet d’au moins un impayé par semaine.
  • La confiance dans le traitement des impayés a également été remise en question. Avant l’épidémie, seules 44% des entreprises se disaient « pleinement préparées » pour faire face aux impayés. Depuis le début de la pandémie, ce chiffre est tombé à 31%.

Bien que tous ces chiffres soient compréhensibles au vue de la situation actuelle, les entreprises doivent fonctionner avec fluidité afin d’y faire face. Dans le cadre de notre enquête, nous avons demandé aux directeurs financiers quels étaient leurs leviers pour atténuer le risque client. Trois points se sont ainsi dégagés.

Stratégie n°1 : La mise en œuvre de contrôles pour prévenir le risque client

Bien que les directeurs financiers aient souvent un programme chargé, il est essentiel de ne pas délaisser les bases : être payé à temps et protéger ses flux de trésorerie. Même s’il existe des moyens de traiter un impayé, la meilleure solution reste de prévenir cette situation, par exemple en renforçant les mesures prises dans le but de réduire les risques au démarrage de la relation avec un nouveau client.

  • Vérifier la solvabilité : en surveillant les indicateurs de la solvabilité d’une personne ou d’une entreprise. L’un des administrateurs de l’entreprise a-t-il été déclaré en faillite ou a-t-il dirigé une entreprise insolvable dans le passé – et quelles étaient les circonstances ?
  • Comprendre les activités : l’examen des activités d’un potentiel client est un bon moyen d’analyser et de comprendre sa solidité financière et le pouvoir de son activité commerciale.
  • Demander un bilan financier : en fonction du potentiel commercial avec l’entreprise, vous pouvez choisir d’examiner ses derniers bilans afin de vérifier des éléments spécifiques.

S’assurer que des processus sont en place et sonder chaque entreprise de manière légale peut être particulièrement utile pour prévenir le risque d’impayés.

Stratégie n°2 : Diversifier ses activités

Les entreprises offrant une large gamme de produits, ou qui sont présentes dans plusieurs secteurs, seront à l’avenir les mieux placées pour faire face aux risques majeurs.

Même les entreprises proposant une gamme de produits plus restreinte devraient se concentrer sur la diversification de leur clientèle, tant du point de vue de l’atténuation des risques que de celui des revenus.

Stratégie n°3 : L’assurance contre le risque d’impayés

Les DAF estiment que l’assurance devrait prendre de l’importance. L’assurance-crédit peut protéger efficacement les entreprises contre le risque d’impayés, mais aussi apporter les informations nécessaires pour prévenir ce risque.

Il est essentiel de travailler en étroite collaboration avec des assureurs-crédits reconnus afin de mieux protéger son entreprise. Du fait de l’épidémie de Covid-19, de nombreuses entreprises devraient considérer cette solution dans un avenir proche.

Les incidents de paiement et la faillite de clients sont au premier plan des préoccupations des directeurs financiers, et ces enjeux deviendront encore plus cruciaux dans le contexte actuel. Toutefois, les dirigeants financiers avisés adopteront une approche proactive – en anticipant la souscription d’une assurance – afin de mieux protéger leurs entreprises contre ce type de problèmes à l’avenir.

TPE
Protégez votre entreprise du risque d'impayé avec EH Simplicity.
Découvrir la solution
PME
Garantissez vos créances clients avec l'assurance-crédit EH Serenity.
Découvrir la solution
ETI
Optimisez la gestion de votre poste clients avec la solution Grand Angle.
Découvrir la solution
MULTINATIONALE
Gérez vos risques internationaux avec nos solutions sur-mesure.
Découvrir la solution